Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Pour écrire son nouveau roman qui relate le destin hors du commun d’Israël Pagé, journaliste et écrivain, Richard Hétu s’est librement inspiré de la vie de Jean Vaillancourt, journaliste à La Presse et auteur des Canadiens errants.

La première partie de Rendez-vous à l’Étoile est consacrée à la jeunesse de son personnage, qui se déroule dans un quartier modeste du Montréal des années 1930, et donne lieu à des scènes de vie quotidienne tout à fait saisissantes sur fond de montée du fascisme en Allemagne.

Après son expulsion du collège, Israël s’engage pour combattre les nazis en Europe, puis, à son retour à Montréal, il devient journaliste et entreprend l’écriture d’un roman inspiré de son passage dans l’enfer de la guerre.

Nous sommes dans les années 1950.

C’est là que l’auteur réussit magnifiquement à faire revivre les personnalités marquantes de l’époque de la Grande Noirceur, une période charnière pour le Québec, mais qui serait bien mal nommée, semble-t-il, car, contrairement aux idées reçues, la vie intellectuelle, artistique et politique y était foisonnante.

Les débats et les innovations se sont d’ailleurs succédé jusqu’à entraîner rien de moins qu’une Révolution tranquille !

On retrouve ainsi, autour du personnage principal de Rendez-vous à l’Étoile, plusieurs figures incontournables et « colorées » de la vie intellectuelle et artistique du Montréal de l’époque, que Jean Vaillancourt a véritablement côtoyées : Albert Dumouchel, Alfred Pellan, Roland Giguère, Jean-Jules Richard, Roger Duhamel, Roger Champoux, Paul-Marie Lapointe, Yves Thériault, et surtout Gaston Miron.

Richard Hétu a fait de Miron un des personnages les plus importants et aussi les plus réussis de son roman.

C’est d’ailleurs lui qui donnera à Israël Pagé/Jean Vaillancourt ce rendez-vous, place de l’Étoile, à Paris.

Gaston Miron a déclaré (dans le film d’André Gladu, Gaston Miron. Les outils du poète) :
« En 1954, on disait qu’on était dans la Grande Noirceur. Remarquez qu’on m’a dit ça par après, parce qu’à l’époque, il me semble qu’il faisait clair. »

C’est précisément cette clarté, malgré le destin tragique de son personnage, qui illumine le très beau roman de Richard Hétu.

L’AUTEUR :

RICHARD HÉTU est né à Lachine, d’où partaient jadis les voyageurs, dans de grands canots, pour explorer l’ouest du continent. C’est certainement pour cette raison qu’il a choisi de raconter la célèbre expédition de Lewis et Clark au XIXe siècle, dans son premier roman, La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002).

Depuis 1994, Richard Hétu est correspondant de La Presse à New York, où il vit avec sa famille. Il a fait paraître en 2003, toujours chez VLB éditeur, Lettre ouverte aux antiaméricains, un essai qui remet en question nos préjugés sur la nation américaine.
Rendez-vous à l’Étoile est son second roman.

RENDEZ-VOUS À L’ÉTOILE
Richard Hétu
VLB ÉDITEUR
Collection Roman
2006 – 336 pages – 27,95$

VLB ÉDITEUR