Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Melvin Mapple, un soldat américain en poste à Bagdad, écrit à Amélie Nothomb…

Obèse, il raconte comment il se goinfre pour supporter la guerre : pour lui, grossir aux frais de l’armée est le sommet de la résistance pacifiste.

Au fil de leur correspondance, Amélie Nothomb fera plus que de lui apporter un peu de compréhension et d’empathie.

Elle lui conseille de transformer son obésité en forme d’art.

L’AUTEURE : AMÉLIE NOTHOMB

Issue d’une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d’un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. En 1992, son roman Hygiène de l’assassin est accueilli avec un énorme succès. Frustrée de ne pas être restée au Japon, elle y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans Stupeur et tremblements, couronné Grand Prix de l’Académie française en 1999. Il est adapté au cinéma en 2003, comme son premier succès, Hygiène de l’assassin. Depuis, elle publie à peu près un roman par an, se définissant elle-même comme une ‘graphomane malade de l’écriture’.

UNE FORME DE VIE
Amélie Nothomb
LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE # 32416
Texte intégral
2012 – 126 PAGES – 9,95$ – 5,00£

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE